Photographie d’intérieur – Photographie immobilière – Photographie commerciale. Quelles sont les différences ?

Qu’est-ce que la photographie d’intérieur ?

Imaginez que vous deviez acheter une maison ou réserver une chambre d’hôtel.  Vous allez naturellement chercherché sur internet, afin de découvrir des annonces, des photos etc. En tant qu’acheteur potentiel, vous serez plongé dans cette dynamique et vous vous retrouverez à choisir vos options en fonction du prix et des photos.

Nous traiterons de ce point en soulignant les différences et les similitudes entre la photographie d’intérieur, la photographie immobilière ainsi que la photographie hôtelière et commerciale.

Il n’est pas surprenant que de plus en plus d’hôtels et de logements fassent appel à un photographe professionnel pour représenter leur propriété de la meilleure façon possible.

La photographie d’intérieur est une spécialité liée à l’architecture, car le photographe capture à travers son appareil, une pièce, une chambre ou tout autre espace, en tenant compte de la structure, du mobilier et de tous les éléments qui peuvent faire la différence aux yeux d’un visiteur.

L’équipement photographique idéal pour la photographie d’intérieur

Un appareil photo plein format

Pour photographier des biens immobiliers de manière professionnelle, vous devez acheter un appareil photo plein format.

Les appareils photo plein format ont un capteur plus grand que les appareils photo d’entrée de gamme ou les appareils photo numériques compacts.

Il en existe différents types (du reflex classique à l’appareil photo sans miroir/mirrorless) et c’est au photographe de décider lequel est le mieux adapté à ses besoins.

Un appareil photo plein format est certainement plus complet, plus net et plus détaillé, et offre une qualité supérieure qui fera ressembler vos photos à celles d’un magazine de design.

Un bon capteur est également idéal pour faciliter le travail photographique, notamment dans des contextes difficiles. Cela peut se traduire par une meilleure gestion de la lumière.

Vous pouvez penser qu’un plein format est trop cher, mais de nos jours, cela change. Il y a quelques années encore, ce type d’appareil était réservé aux professionnels en raison de son coût élevé, mais ce n’est heureusement plus le cas. De plus en plus de fabricants produisent des versions de pleins formats abordables pour combler cette lacune du marché.

Le photographe amateur peut donc acheter un appareil photo professionnel sans trop sacrifier son porte-monnaie. Les objectifs interchangeables changent complètement l’approche de la prise de vue et un bon photographe d’intérieur a besoin de différents types d’objectifs en fonction de l’environnement à photographier.

Objectifs photographiques recommandés pour la photographie d’intérieur

Le choix d’un objectif est important, car il représente l’œil de l’appareil photo. L’image sera enregistrée et conditionnée en fonction de l’objectif utilisé ; ne sous-estimez donc pas ce choix.

L’un des objectifs préférés des photographes d’intérieur est l’objectif grand angle, mais veillez à ce qu’il ne soit pas trop large.

Un objectif grand angle a l’avantage de représenter l’ensemble de la pièce et de la faire paraître plus grande, mais il déforme trop la scène et, par conséquent, les magazines et les hôtels risquent de ne pas accepter les photos, car elles sont trop confuses (certains magazines d’intérieur ne publient pas de photos prises avec un objectif grand angle inférieur à 24 mm !)

Un très bon objectif grand angle est un objectif dont le champ de vision n’est pas inférieur à 24 mm (sur un appareil photo plein format) afin de représenter la pièce sans en modifier les caractéristiques. Ces derniers sont des objectifs fixes, limités à certains égards puisqu’il est pratiquement impossible de se rapprocher ou de s’éloigner de la scène en tournant la bague.

Pour des raisons de simplicité et de praticité, il est conseillé d’opter pour des zooms afin de bénéficier d’une certaine polyvalence, mais le 50 mm ou le 100 mm peuvent être utiles dans de nombreux cas, notamment pour les détails et les gros plans.

Pour photographier les détails, un 50 mm ou un 100 mm peut également être utile.

Un trépied photo, est-ce important ?

Le trépied est l’un des accessoires photographiques les plus influents pour la photographie d’intérieur.

Un bon trépied est une question de solidité et de stabilité et c’est exactement la raison pour laquelle vous ne devez pas faire d’économies, mais plutôt acheter un objectif moins cher et tout mettre sur le trépied.

Certains clients pourraient se demander pourquoi vous ne pouvez pas simplement réaliser une prise de vue à main levée, mais la raison en est que les points de prise de vue sont souvent très élevés et que vous devez vous appuyer sur un trépied pour vous faciliter la tâche.

Sans compter que la photo sera plus détaillée en raison de l’absence des micromouvements gênants causés par les gestes, la respiration, etc.

Les flashs

Bien que l’idéal soit de travailler avec la lumière naturelle, ce n’est pas toujours possible et ce n’est pas toujours la meilleure solution pour la photographie immobilière ; il y a des pièces très sombres qui nécessitent un flash à sabot afin d’éclairer les différentes parties, ou il y a des pièces qui ont des situations d’éclairage particulières, qui peuvent facilement être résolues avec un simple flash à sabot.

Un flash à griffe est un flash externe qui se glisse sur un rail métallique sur le cadre complet.

Si vous envisagez d’utiliser le petit flash intégré à votre appareil photo, oubliez cette idée dès maintenant, à moins que vous ne soyez ceinture noire en gestion du flash. Un flash intégré a une portée médiocre et limitée, et doit être utilisé à bon escient pour donner le meilleur de lui-même.

Si vous voulez utiliser la lumière à bon escient, vous devez apprendre à utiliser un flash externe. Vous pourrez ainsi éliminer certaines difficultés telles qu’une lumière très dure, une lumière trop forte, un aplatissement de la scène.

L’avantage d’un flash à griffe est qu’il est très petit, léger et facile à manipuler.

En tant que photographe immobilier, j’en ai toujours un à l’intérieur de l’établissement et je l’utilise si le besoin s’en fait sentir.

Il fonctionne avec des piles, il n’a donc pas besoin d’électricité et a une bonne durée de vie.

Pour la gestion de l’éclairage, nous vous recommandons de suivre un cours, d’étudier un livre de photographie ou de vous entraîner chez vous pour maîtriser la technique, car elle n’est pas facile.

Choisissez toujours le meilleur angle

Dans tous ces types de photographies, il est nécessaire d’étudier le meilleur angle pour réaliser vos clichés, c’est-à-dire le bon angle pour embellir une pièce et ne pas mortifier ses mérites.

Après cette phase, il sera possible de déplacer des objets, d’utiliser un éclairage plus doux, d’ajouter des éléments décoratifs qui adoucissent le style général et le rendent plus attrayant.

En règle générale, je vous recommande d’utiliser une ligne d’horizon. Dans un premier temps, vous devez vous promener dans l’environnement que vous devez photographier, et regarder à travers l’appareil photo, quel angle vous frappe le plus, lequel met le mieux en valeur le sujet que vous photographiez, qu’il s’agisse d’une chambre d’hôtel, d’une grande cuisine d’une maison à vendre ou de tout autre sujet immobilier.

Lumière ambiante

La lumière ambiante représente la lumière naturelle d’une pièce et est certainement l’une des plus agréables car c’est un type d’éclairage très délicat, qui évoque des atmosphères douces et diffuses et donne un certain réalisme aux couleurs, aux lumières et aux ombres de la pièce.

La lumière ambiante est une lumière qui nous est familière, que nous aimons parce qu’elle est perçue comme naturelle, exactement comme nous la voyons tous les jours.

L’idéal serait de photographier l’intérieur d’une pièce avec une fenêtre ouverte mais par temps nuageux afin de brouiller la lumière du soleil comme un panneau naturel, mais vous n’aurez pas toujours la chance de travailler dans des conditions idéales.

Si la lumière du soleil est directe, assombrissez-la avec un rideau blanc ou utilisez des panneaux artificiels.

N’oubliez pas de choisir un moment approprié pour la séance, généralement tôt le matin, mais l’heure du coucher du soleil convient également, surtout si vous souhaitez donner un aspect plus romantique à la séance.

Lumière artificielle

La lumière artificielle ne doit pas être complètement diabolisée, car elle peut être nécessaire pour un tournage.

Même les photos peuvent nécessiter un flash externe. N’oubliez pas de l’emporter dans votre sac pour pouvoir éclairer soudainement des scénarios faiblement éclairés, comme des spas ou des salles de spectacle, avec différents types de sources lumineuses.

Vous pouvez utiliser des flashes, des déclencheurs ou un kit de studio pour fournir un éclairage artificiel qui ressemble à la lumière naturelle, sans déformer les couleurs ni perturber le style de l’environnement.

Le secret de l’utilisation de la photographie artificielle dans la photographie d’intérieur, d’immobilier ou d’hôtel est exactement cela, reproduire la lumière naturelle par la lumière artificielle.

La première erreur que vous commettez est d’avoir deux ombres dans la photographie finale, car vous utiliserez deux ou plusieurs flashes de manière inappropriée.

L’importance de l’embelissement de votre bien immobilier

“Il n’y a pas de deuxième chance de faire une bonne première impression”…. disait Oscar Wilde et cela a une double signification pour la photographie immobilière !

Dans ces contextes, c’est la première impression des clients qui compte, car vos photos n’auront pas de seconde chance, si elles sont rejetées, la maison, ou l’hôtel, sera marqué au fer rouge.

Les photographies constituent une carte de visite très importante pour une vente, ce qui est crucial pour la réussite d’une entreprise.

Il est donc nécessaire de tirer le meilleur parti de l’environnement existant et, dans certains cas, de le préparer pour le tournage.

Sachez que vous ne devez rien laisser au hasard et évaluez tous les aspects de la chambre, en premier lieu la propreté.

Un bon objectif est capable de montrer au public même des aspects qui ne seraient pas visibles au premier coup d’œil, comme la poussière accumulée dans les coins.

Photographier un sol et découvrir secondairement la présence de grains de poussière est mauvais car cela donne l’idée d’un lieu sale ou peu hygiénique.

Avant de photographier, vous devez prendre des dispositions avec l’hôtel pour qu’il puisse nettoyer toutes les chambres concernées.

Les rideaux doivent être ouverts ou fermés de manière symétrique et bien repassés. Ne laissez pas de petits plis gâcher l’image finale.

Une couverture propre et soignée doit être placée sur le lit, avec des oreillers décoratifs ou des fleurs délicates.

L’objectif est de suggérer que le client est accueilli et choyé par le personnel, utilisez donc des symboles à cet effet.

La présence de plantes ou de fleurs donne une note romantique et affectueuse qui donne une bonne idée aux acheteurs potentiels.

Si le public cible de l’hôtel est constitué de couples, utilisez un éclairage artificiel tel que des lampes anciennes et des abat-jours, le résultat est certainement plus caractéristique et évocateur. L’important est de toujours considérer que ce qui sera sur les photos doit aussi être présent pour le client en personne. Vous ne pouvez pas prévoir d’utiliser des accessoires qui ne seront pas là en réalité.

Si l’on s’éloigne des chambres et que l’on s’approche des lieux ouverts au public, ceux-ci doivent également être toujours propres et bien rangés.

N’oubliez pas qu’il est possible d’utiliser des mannequins qui se font passer pour des clients afin de décorer et de thématiser les salles, offrant ainsi une nouvelle clé d’interprétation.

Conclusion

Nous avons donc compris l’intérêt de la photographie immobilière comme moyen d’attirer des acheteurs potentiels, de valoriser votre bien et de maximiser un lieu d’accueil de manière avisée.

Ce n’est pas un type de photographie facile et tout le monde ne peut pas le faire, car vous devez disposer d’un kit photographique respectable et cohérent avec les différents types de biens que vous rencontrerez.

Vous devez avoir un bon feeling pour la photographie d’architecture et d’intérieur, car le design doit être un élément accessoire à maximiser et non à détruire, et vous devez avoir en arrière-plan une passion immodérée qui fait bouger tout le reste.

Si vous voulez aborder ce type de photographie, vous devez étudier à l’avance et vous exercer pour savoir si vous avez une bonne aptitude de base.

Enfin, le dernier conseil est de faire une check-list de tous les clichés à prendre pour ne pas manquer d’occasions et se laisser distraire au risque d’oublier des photos importantes.

Vous serez ainsi en mesure de bien gérer votre temps, qui est souvent compté car certaines installations ne disposent pas de beaucoup de temps puisqu’elles sont ouvertes au public, et de bien planifier l’ensemble de la séance photo.