La photographie de nuit

Comment photographier la pleine lune ? 8 conseils pour photographier la pleine lune

Utilisez ces techniques avancées pour photographier la Lune et découvrez comment prendre des photos de l’un des plus beaux sites du ciel nocturne.

La Lune continue d’attirer l’attention des photographes du monde entier, surtout en ces rares occasions où elle apparaît comme une super Lune ou même une Lune de sang. Cependant, la reproduction réelle peut être difficile. Il peut être difficile de photographier un sujet lumineux très éloigné en basse lumière, ainsi que de cadrer et de faire la mise au point à des distances focales élevées. Toutefois, avec le bon matériel photographique et les bons réglages d’exposition, vous pouvez capturer des images incroyablement détaillées et des paysages lunaires atmosphériques. Nous vous montrons ici comment faire.

1) Conseils pour photographier la lune – surveiller le calendrier

Les mouvements de la Lune peuvent être précis comme une horloge, mais le temps est imprévisible. Une nuit sans nuages crée les meilleures conditions pour photographier la Lune. Vérifiez donc les prévisions météorologiques avant de commencer.

La supermoon se produira quatre fois par an entre 2021 et 2025. Les occasions de capturer ce phénomène étonnant ne manqueront donc pas. La Lune de sang se produira en mai 2021 et 2022, en novembre 2022, en mars et septembre 2026 et en mars 2026. Dans certains cas, vous devrez voyager pour la voir.

À certains moments de son orbite de 27 322 jours, la Lune est plus proche de la Terre. Lorsque ce moment coïncide avec une pleine Lune – le moment du mois où le Soleil, la Lune et la Terre sont alignés – une Lune élargie ou Super Lune peut être vue dans le ciel. Une lune de sang est encore plus rare. C’est le cas lorsqu’une super lune normale coïncide avec une éclipse lunaire totale. Cela signifie que la Terre empêche complètement la lumière directe du soleil d’atteindre la Lune, et que seule la lumière réfractée par l’atmosphère terrestre demeure, ce qui donne à la Lune une couleur rouge pâle.

2) La plannification

Que vous souhaitiez prendre une photo d’une pleine lune brillante ou d’un croissant de lune, vous pouvez planifier vos dates en fonction du cycle lunaire pour trouver exactement ce que vous recherchez.

Le fait de planifier à l’avance signifie également que vous pouvez déterminer votre composition à l’avance, que vous souhaitiez que la lune domine un château local ou qu’elle se reflète dans un lac.

Photographier la Lune n’est pas seulement un test intéressant de nos compétences photographiques, mais aussi un moyen fascinant d’apprendre les mouvements de la Terre et de son satellite. Nous pouvons déterminer exactement où la Lune se lèvera, dans quel arc de cercle elle se déplacera dans le ciel, et où elle se couchera – chaque nuit pour les années à venir. Il existe plusieurs applications téléphoniques utiles qui peuvent vous aider à planifier vos angles avec précision, et vous pouvez également suivre les phases de la Lune en ligne. Dans une bonne approximation, la pleine lune apparaîtra exactement en face du soleil couchant.

3) Les réglages de base pour photographier la lune

Les modes d’exposition automatiques peuvent ne pas fonctionner de manière cohérente lorsque vous photographiez la Lune, il est donc préférable d’utiliser le contrôle manuel de l’exposition. L’intensité de la lumière du soleil qui tombe sur la Lune reste essentiellement la même, il existe donc une règle d’exposition simple que nous pouvons utiliser comme guide – la règle des “11 fous”. Réglez votre ouverture sur f/11 et faites correspondre votre temps d’exposition à l’inverse de votre ISO, donc à ISO 100 nous utiliserons 1/100 sec, à ISO 200 ce sera 1/200 sec et ainsi de suite. Il ne s’agit toutefois pas d’une règle absolue – vous pouvez varier la vitesse d’obturation et l’ouverture autour de ces valeurs jusqu’à ce que l’image vous convienne.

La prise de vue d’un sujet aussi lumineux entouré d’obscurité peut entraîner des problèmes d’exposition, essayez donc de régler l’exposition manuellement.

Si vous avez des difficultés à verrouiller la mise au point sur la Lune, essayez de faire la mise au point manuellement. Utilisez Live View et activez l’amélioration des contours pour vous assurer que les détails sont nets.

4) Quel objectif dois-je choisir pour photographier la Lune ?

Un zoom tel que le Canon RF 100-500mm F4.5-7.1 L IS USM offre de nombreuses options pour des paysages lunaires plus larges et des gros plans détaillés.

Les éléments de premier plan peuvent également être utilisés pour capturer une autre source de lumière, comme cette photo avec les traînées de circulation causées par le long temps d’exposition, ce qui est un excellent moyen d’augmenter le contraste des photos. 

Un long objectif est essentiel pour les gros plans de la Lune, mais un objectif rapide et coûteux n’est pas nécessaire car la Lune est si brillante qu’il n’est pas nécessaire d’utiliser les plus grandes ouvertures disponibles sur les objectifs supertélé haut de gamme. Même un zoom standard comme l’objectif Canon RF 24-105 mm F4-7.1 IS STM peut faire l’affaire. Il ne vous permettra peut-être pas de remplir tout le cadre, mais vous pourrez toujours recadrer une zone de l’image un peu plus tard. C’est dans ces situations que les appareils photo haute définition comme le Canon EOS RP de 26,2 mégapixels montrent leur valeur.

5) Toujours favoriser une grande couverture

Si vous souhaitez remplir le cadre, un très long objectif (téléobjectif) tel que le Canon RF 800mm F11 IS STM serait idéal. L’ouverture f/11 est idéale pour photographier la lune car elle correspond à la règle d’exposition “looney 11”. Pour étendre la portée, des convertisseurs d’objectif tels que le RF Extender 1.4x et le RF Extender 2x peuvent être très utiles.

Contacter PixinShot

14 + 14 =

Infos de contact

PixinShot, Photographe professionnel

84140 Avignon
06.80.58.15.52
contact[@]pixinshot.fr